Formation au lycée

3 ans après la classe de 3e.

Enseignements généraux : Ils représentent environ 50% du programme.

Enseignements professionnels :

  • Relation avec la clientèle (accueil, vente de produits capillaires et de prestations, conseil, fidélisation, merchandising).
  • Techniques de coupe, de forme, de coloration, de coiffage
  • Économie et gestion (management, comptabilité, gestion financière et administrative d’un salon de coiffure) .
  • Prévention santé et sécurité.

Fournitures scolaires demandées

vue 3D espace de pratique professionnelle

Formation en entreprise

La période de formation en milieu professionnel est de 22 semaines réparties sur les 3 années de BAC, elle représente quasiment la moitié de la formation professionnelle. Suivant les années, les élèves seront amenés à faire leur stage en salon de coiffure, en entreprise de coiffure à domicile, en entreprise de distribution ou de fabrication de produits capillaires et de matériels professionnels…

Les métiers de la coiffure

Le ou la titulaire du baccalauréat professionnel Coiffure est un(e) technicien(ne) hautement qualifié(e) spécialisé(e) dans :

  • Les techniques professionnelles de coupe, de mise en forme, de coloration et de coiffage sur une clientèle féminine et masculine.
  • La vente de produits capillaires adaptés à chaque besoin.
  • Le conseil personnalisé à la clientèle et la vente de prestations capillaires.
  • L’animation des pôles.
  • La formation et l’encadrement du personnel au sein de l’entreprise.
  • La gestion technique, administrative et financière d’un salon de coiffure, d’une activité indépendante ou d’un point de vente.

Le ou la titulaire du baccalauréat professionnel Coiffure pourra exercer son activité dans :

  • des entreprises de coiffure (salons, entreprises de coiffure à domicile)
  • des entreprises de distribution ou de fabrications de produits capillaires et de matériels professionnels.
  • les milieux de la mode et du spectacle.
  • des structures disposant d’activités de coiffure intégrées (centres esthétiques, établissements de thalassothérapie, établissements de tourisme et de loisirs…)
  • des établissements de soins, de convalescence, d’hébergement pour personnes fragilisées ou âgées
  • des centres de réinsertion sociale ou encore en milieu carcéral.