Alphonse Pellé est né en 1887 à Meillac, près de Combourg, où il fréquente l’école publique. De condition modeste, il est poussé par son instituteur à poursuivre ses études. Ainsi, il va passer plusieurs années d’EPS, École Primaire Supérieure, à Dol de Bretagne, place de la Cathédrale…qui deviendra le Collège Technique, puis le LEP et enfin le L.P.

A sa sortie, A. Pellé s’inscrit à L’École Nationale d’Agriculture de Rennes, qu’il quittera avec le titre d’Ingénieur agricole. Son ardent désir d’aider les autres va l’inciter à suivre les cours de L’École de médecine, toujours à Rennes, où il passe son doctorat en 1917. En 1930, Alphonse Pellé devient professeur dans cette même école de médecine, à la chaire d’histologie [1] puis de clinique médicale, à partir de 1932.

Médecin à Tinténiac, A. Pellé est un homme agréable, d’humeur joviale et au regard malicieux, qui exerce également le rôle de Conseiller Général ainsi que la présidence de la Fédération des Œuvres Laïques du département.

Alphonse Pellé est décédé le 21 octobre 1963, au terme d’une longue vie, exemplaire de labeur et de courage tranquille.

« A Dol, confiait A.Pellé, j’ai appris à devenir un homme ».

D’un abord facile, attaché à la défense des humbles et partisan de promotion sociale, le professeur Pellé rappelait comme un titre de fierté ses origines et il lui tenait à cœur de défendre l’école publique qui l’avait formé. Beaucoup ont vu en lui « l’exemple type du jeune rural qui, par son travail, a réussi à gravir les divers échelons pour arriver aux plus hauts grades ».

A. Pellé a été membre de l’Amicale de l’EPS et du Collège Technique dès 1930, avant d’être nommé Président d’Honneur en 1958.

C’est pour son attachement à l’école que son nom a été donné à l’ancien LEP, place de la Cathédrale, puis au Lycée Professionnel situé 5 rue Alphonse Pellé.

[1Partie de l’anatomie qui étudie la formation, l’évolution et la composition des tissus des êtres vivants.